Irene Ulrich
deutsch | français | english
lou reed

Lou Reed

‚Velvet underground’ – il n'y a pas de description qui lui convienne mieux:
sa voix et ses mots s'infiltrent de façon velouté et sous-marine dans le cerveau, pour y rester à jamais.

CAROLINE SAYS II — Vivre sous une cloche – mentalement ailleurs par la drogue, depaysée par un gel sibérien. Les cheveux occultant le visage et le regard de la femme, ne rien révélant. Le cadre est froid, dénudé et fluide derrière une fenêtre aux carreaux givrés (gouache, encre de Chine, collage).

précédente «

© 2011-2020 Irene Ulrich